La plateforme territoriale d’appui du Lot (46 – Occitanie)

En Occitanie, la plateforme territoriale d’appui du Lot qui a ouvert en mai 2019 est déjà impliquée dans de multiples collaborations, dont l’enjeu est la structuration territoriale des parcours de santé sur le département. Son équipe propose des compétences complémentaires qui répondent aux besoins des professionnels du territoire.

Une équipe complémentaire qui répond aux besoins du terrain

Le profil des professionnels de l’équipe de la PTA 46 n’ont pas été choisis au hasard, bien au contraire : issue de différents secteurs d’activité, l’équipe présente des compétences complémentaires et répond aux thématiques soulevées par les professionnels de proximité lors de la phase d’ingénierie du projet :

Edwige Gistan est secrétaire administrative et chargée de l’accueil à la PTA. Auparavant, elle occupait un poste de secrétaire médicale au sein d’un établissement psychiatrique. Sa mobilité au sein des différents services lui a permis de développer des connaissances des secteurs sanitaires et médico-sociaux en psychiatrie sur le territoire.

Julie Frejaville est assistante sociale. Elle a occupé différents postes avant son arrivée à la PTA. Julie a exercé en milieu hospitalier, sur un réseau de santé, au conseil départemental, auprès des jeunes en rupture de parcours et en situation de précarité. Son parcours professionnel et sa connaissance des dispositifs est un atout pour l’appui à la coordination des situations complexes dans le cadre d’un accompagnement social.

Yolande Cazes est infirmière Cadre de Santé. Elle exerçait ses fonctions de cadre de santé dans un centre hospitalier lotois. Elle a une bonne connaissance du secteur sanitaire du territoire et de son organisation ainsi que des compétences en gestion et accompagnement de projets. Sa connaissance des acteurs est un atout pour l’appui à la coordination et le déploiement de la PTA 46.

Depuis son ouverture en mai 2019, la PTA du Lot est investie dans de multiples collaborations avec les acteurs de santé du département

• Élaboration d’un « document individualisé de prise en charge personnalisée » à la demande d’un SSIAD1 du département pour une prise en charge complexe. Une action mise en œuvre avec le soutien de la Délégation Départementale de l’Agence Régionale de Santé. Cet outil, transposable à des situations similaires, permet une contractualisation de l’intervention du SSIAD avec le patient, ces proches et les autres intervenants au domicile afin de sécuriser le parcours de soins et l’intervention des professionnels.

La PTA suit et accompagne cette action. A deux mois de mise en place le retour est positif, tant pour les professionnels que le patient.

• En collaboration avec les MAIA nord et sud du département, nous réunissons des représentants des différents dispositifs2 de coordination du territoire dans le cadre d’un groupe de travail dont les objectifs sont :

– Élaborer un outil pour rendre lisible l’offre des dispositifs de coordination sur le territoire, pour les professionnels des secteurs : sanitaire, social et médico-social.

– Construire un annuaire partagé des ressources du territoire.

• Nous travaillons en ce moment avec l‘Ordre des infirmiers pour l’élaboration d’un protocole : « Conduite à tenir dans le cas de violences subies par les IDEL au domicile des patients », comment se protéger en tant qu’infirmier libéral ?

Ce travail a été initié par retour d’expériences de professionnels victimes d’agressions et/ou de violences physiques et verbales par des patients et/ou des proches au domicile. Nous avons travaillé avec le commissariat, Délégation Départementale de l’Agence Régionale de Santé, le responsable du SAMU et l‘Ordre des infirmiers.

Une « conduite à tenir » face ce type de problématique a été élaborée. Nous sommes en cours d’adaptation de la procédure pour la rendre accessible et utile à tous professionnels libéraux du territoire, quel que soit sa zone géographique d’intervention. Certains secteurs étant rattachés à un commissariat ou une gendarmerie.

En parallèle nous avons recueillis les besoins en accompagnement et en formation des professionnels qui vivent ces situations déstabilisantes dans leurs pratiques professionnelles afin de pouvoir leur proposer une formation sur mesure.

• La PTA participe au groupe de travail « cas complexes » porté par la ville dans le cadre du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD), qui par la suite a évolué pour devenir une commission thématique spécifique du Conseil Local de santé mentale en cours de mise en place sur le territoire. Ce groupe de travail réunit des professionnels du secteur social, médico-social et sanitaire : CPAM, CAF, Conseil départemental, Psychiatrie, ARS, organismes de tutelle, professionnels du logement social, Croix-Rouge, DDCSPP, CEIIS…

L’objectif est de proposer un parcours de santé et de vie co-construit et concerté aux personnes en situation complexe (précarité, addictions, troubles psychiques, handicap, isolement social, rupture de soins…).

Dans le cadre de notre soutien aux initiatives professionnelles, nous avons sollicité plusieurs EHPAD du territoire pour un soutien à l’élaboration de projets innovants : lien avec les ressources du territoire, identification des besoins et accompagnement du projet. L’objectif est de proposer aux personnes âgées de « mieux vieillir à domicile » en prenant en compte leurs contraintes géographiques, sociales, habitudes de vie… Et faire reculer l’entrée en institution tout en créant un lien.

*********************************

1 SSIAD : service de soins infirmiers à domicile
2 Espaces personnes âgées (EPA=CLIC), Réseau ICARE46, PCPE, CLS, Plateformes de répits (géronto et géronto-psy), PAG à la MDPH (plan d’accompagnement global) …